Guadeloupe et maisons créoles

Maison de ville à étage à Pointe à Pitre

Les maisons créoles et les cases typiques sont des maisons en bois.

Le climat chaud, sans excès, régulé par les vents alizés, la forte  pluviométrie, ont abouti à une architecture simple avec des terrasses ouvertes  sur la nature.

Maison de ville de Guadeloupe

Cette maison de ville typique de l’architecture guadeloupéenne est située à Pointe à Pitre.
Un balcon surplombe le rez de chaussée en bois.

Couverture de tôle ondulée joliment décorée, comme le garde-corps.

 

Maison de ville à étage à Pointe à Pitre

 

Maison et magasin au Moule

 

Vue d'une maison de ville au Moule, en Guadeloupe

Case créole

La case créole de base est composée de modules de 3,00 x 3,00 m qui se juxtaposent pour agrandir la case, selon les besoins de la famille antillaise.
case créole deux pans
La forme la plus courante est une grande pièce composée de deux modules.

Ouverte par deux portes fenêtres, posée sur une dalle en béton surélevée, le « carré-sol ».
On y accède en montant deux ou trois marches.

Vue d'une Case créole à quatre pans

La toiture en tôles ondulées peut-être à 2 ou 4 pans.

Marées aux Antilles – Guadeloupe – Martinique

Vague éclatant sur un rocher

Les Marées en Guadeloupe

Les amoureux des marnages, pleine mer et basse mer extrêmes seront déçus sur ce point à la Guadeloupe, la hauteur d’eau de la mer ne varie pratiquement pas de niveau !

Les marées aux Antilles sont moins spectaculaires que les vagues de l'océan atlantique.
Les marées aux Antilles sont moins spectaculaires que les vagues de l’océan atlantique.

La marée se forme au large, dans les profondeurs des océans.
Ce phénomène est amplifié sur les côtes par la présence d’un vaste plateau continental.
Un des plus beaux exemples se situe dans la baie du Mont Saint-Michel, dans la Manche.

A la Guadeloupe, comme à la Martinique et pour toutes les Antilles, l’absence de plateau continental aboutit à des marées astronomiques très faibles pour ne pas dire nulles.
Au Moule, j’ai observé une différence de marnage de quelques centimètres, un peu comme en méditerranée.
Il y a quelques années, un cargo sorti du chenal s’est échoué sur un récif en entrant dans le port de Pointe-à Pitres.
Il a pu repartir par ses propres moyen en mettant à profit la pleine mer !
Il y a donc bien des marées en Guadeloupe, comme presque partout dans le monde, mais d’amplitudes faibles.

De grandes variations de niveau peuvent être observées durant les épisodes cycloniques, rien à voir avec l’attraction des planètes, même si la mer envahit les côtes.

Pour vous consoler, je mets à votre disposition un indicateur des marées pour le port de  Granville, c’est moins exotique que la Guadeloupe, mais il y a aussi des palmiers !

Et si vous ne connaissez pas, Granville est une ville très plaisante, avec des départs pour Chausey et Jersey.
Vous ne regretterez pas d’y passer un week-end !